Ces Françaises et Français de Sarkozy que l’Allemagne a si bien su tondre…

« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? » (document n° 16)
[Pour revenir au document n° 1, cliquer ici]

Au début de 2012, toute fière, sans doute, d’être allée guerroyer en Libye par le biais facile de son aviation (un peu aidée, non ? par l’OTAN !), la France en était plus à moins à s’écrouler sur le champ de bataille de la guerre commerciale…

C’est ce qu’Alexandre Mirlicourtois nous permet de vérifier pour peu que nous regardions de près le contenu de la vidéo qu’il avait publiée, le 24 avril 2012, sur Xerfi Canal (https://www.xerficanal.com/) :
« Le solde du commerce extérieur français reste catastrophique. »

Le graphique joint fait apparaître les résultats de quatre ans en quatre ans : 2003, 2007 et 2011. 71 milliards d’euros de déficit pour cette dernière année, alors que… « la France était encore légèrement excédentaire en 2003. »

Mieux : nous apprenons par ailleurs que, pour 2012, c’était presque aussi mal parti :
« Sur les deux premiers mois de l’année, le déficit atteint 12 milliards d’euros. C’est à peine moins que le déficit cumulé de janvier et février 2011. »

Et Alexandre Mirlicourtois de se saisir de la chose sans trop d’hésitations…
« Vous l’aurez compris, 2012 est très très mal parti. Et inutile de se voiler la face derrière l’alourdissement de la facture énergétique, la vague de froid ou la montée inexorable des importations des pays à bas coût pour l’expliquer. C’est vrai, nous reculons face à la concurrence des pays émergents. Mais nous reculons surtout face à nos voisins européens. »

Victorieuse à Austerlitz (rebaptisée Tripoli), voici la France à la traîne en Europe…
« Face à l’Allemagne bien sûr. Mais il y a plus grave. La France est désormais déficitaire vis-à-vis de l’ensemble de ses autres partenaires de la zone euro. »

Plumée, en quelque sorte, tandis qu’elle combattait vaillamment pour les droits de l’homme… et plumée préférentiellement par l’Allemagne, pays qui s’était abstenu, au Conseil de Sécurité de l’ONU, sur la question de la mise en place de cette zone d’exclusion aérienne qui permettrait à l’OTAN de batifoler gaiement au dessus de la population libyenne sous la conduite d’une France dévoyée – sans qu’elle le sache vraiment – par cet imbécile de première qu’aura été le Sarkozy… pour l’occasion.

Mais revenons à nos moutons… et laissons de côté cette Allemagne qui sait si bien les aligner pour mieux les tondre… Alexandre Mirlicourtois ne peut que constater l’ampleur des dégâts :
« Hors Allemagne, nous étions excédentaires avec le reste de la zone euro de 6 milliards d’euros environ au début des années 2000. Aujourd’hui, le déficit dépasse 20 milliards ! Déficit par rapport à l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas, le Portugal. Et depuis peu, nous sommes mêmes déficitaires vis-à-vis de l’Espagne ! L’Espagne qui, 6 ans plus tôt, représentait pourtant l’un de nos excédents les plus confortables. »

Et par rapport à l’Espagne justement, voilà le très joli tableau qui s’offre à nous !…

Et si Alexandre Mirlicourtois n’est pas du tout dans la situation de nous dire si, tout de même, il n’y aurait pas eu un certain intérêt à dépouiller la Libye de Muammar Gaddhafi de sa principale source de richesse, la colère qui le prend le conduit à cette réflexion qui ne saurait manquer d’intérêt :
26. 24 avril 2012 (3)« Le pétrole n’a donc rien à voir à l’affaire. Si notre déficit extérieur se creuse, c’est d’abord parce nous cédons massivement du terrain dans nos échanges industriels avec nos voisins immédiats. Et c’est un fait, notre solde extérieur industriel a été laminé. Encore positif de 14 milliards d’euros en 2003, il est négatif de 29 milliards en 2011. »

27. 24 avril 2012 (4)Des émotions?… En veux-tu ?… En voilà !…
« La brutalité du décrochage est le signe évident que des places fortes de notre commerce extérieur sont tombées. Le cas le plus symbolique est celui de la filière automobile. Encore excédentaire de plus de 10 milliards d’euros en 2004, le solde de l’industrie automobile ne cesse depuis de se détériorer. Et en 2011, son déficit a enfoncé les 8 milliards d’euros. »

Mais le mieux était sans doute d’aller faire sa fête à Muammar Gaddhafi, et de s’organiser pour ne surtout pas pouvoir signer les contrats au titre desquels il s’était déplacé en France en décembre 2007. D’autant que c’eût été la voie ouverte vers les pays africains qu’il emportait dans son rêve continental… En tout cas, l’Allemagne, elle, qui n’a pas voulu de cette catastrophe, caracole désormais en tête d’une Europe qui est vraiment la sienne, et où la France est en train de se perdre corps et âme… Alexandre Mirlicourtois nous le dit très tranquillement :
« La comparaison avec l’Allemagne est significative et cruelle. En 2005 on comptait 1 entreprise exportatrice française pour 2 allemandes. Cinq ans plus tard, le rapport est proche de 1 pour 3. »

Mais il nous dit aussi ceci :
« Le déficit du commerce extérieur français est intenable. Il ne se résorbera pas d’un coup de baguette magique, ni par la déflation salariale, ni par les incantations au « made in France ». »

Et c’est plutôt très mal parti…

Michel J. Cuny

Numéro 17…
Le maître de la France est tout trouvé… Encore reste-t-il à bien en déterminer la vraie personnalité !


Une réflexion sur “Ces Françaises et Français de Sarkozy que l’Allemagne a si bien su tondre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.