Le sioniste Margolin déclare sa préférence pour un internement par les Soviétiques…

De retour à Pinsk, sa ville natale désormais située en Biélorussie soviétique, Julius Margolin doit faire face, au printemps de 1940, à un événement qui découle directement de l’effondrement, en septembre 1939, de l’État polonais : « En mars, le passeport devint obligatoire, c’est-à-dire que les passeports polonais étaient retirés et remplacés par des soviétiques. » (page 96) … Lire la suite Le sioniste Margolin déclare sa préférence pour un internement par les Soviétiques…